Enquête publique voiries de liaison A5a et A5b

Enquête en cours en ce moment sur Moissy

 

 

 

 

 

du lundi 2 octobre 2017 à 9h00 au mardi 31 octobre 2017 à 18h00 communes de Moissy et Réau

 

Préambule

Nous posons la question de savoir pourquoi l'enquête publique qui a pour objet

- la DUP des travaux et acquisitions foncières nécessaires à la réalisation des voies de liaison entre l'A5a et l'A5b, ainsi que la requalification de la RD57,

- et le parcellaire,

traite aussi des activités à l'intérieur du Parc et des cinq bassins de retenue des eaux.

 

1.Y a-t-il eu défaut de coordination entre les travaux de voirie récents et ceux prévus à cette enquête ? En effet :

a) Requalification du Chemin Rural reliant Réau et Ourdy (Voir aussi ci-dessous § 3d)

Que faut-il comprendre alors que ce chemin a été tout récemment requalifié ?

Il faut toutefois admettre que ce fut sans amélioration de la circulation et de la sécurité. En effet les véhicules allant de Réau à Ourdy et vice-versa, très nombreux aux heures de pointe, sont contraints de rouler de jour, de nuit et  par tous les temps sur les bas côtés en plaques de béton certes, mais  concaves et en déport. N'est-ce pas stressant pour les conducteurs et conséquemment cause possible d'accidents ?

La nouvelle requalification vise-t-elle à corriger les vices de la première ?

b) Le giratoire C

Ce giratoire à réaliser, page 11 de l'Étude d'Impact, n'est pour le moment qu'un carrefour à feux tricolores mis en service en 2016. Est-il prévu de détruire ce carrefour à feux tricolores tout neuf ? Et pourquoi ?

 

2. Trafic routier

Il est noté que les poids lourds traversent parfois le hameau d'Ourdy. Nous en doutons. De toute façon, quelle est leur fréquence et quel est leur nombre. (Page 19)

 

3. À propos des trois barreaux et autres

a) Raccordement du barreau routier sud à la D306 en direction du C.C Bois Sénart.

Nous n'avons pas pu comprendre, à la lecture du dossier et in situ, ce qui était prévu, en particulier la nécessaire requalification de la montée sinueuse et étroite à partir du sud d'Ourdy permettant de passer au-dessus de la Ligne TGV et de l'A5a.

 

b) Contournement du Hameau de Ourdy par le barreau sud (Voir § 7.c)

 

c) La réalisation des différents barreaux et des bassins à l'intérieur du Parc de l'A5 doit être terminée avant toutes nouvelles constructions d'entrepôts sur le site du Parc de l'A5 à savoir, celles qui sont en cours de réalisation ou prévues : AGRE, PRD, AXE GAZ, SCADIF, LEROY-MERLIN, SOFADE T2. (Voir le préambule)

 

d) Qu'est-il prévu après l'arrivée du "chemin rural" à la limite de la commune de Réau ? Actuellement, il faut traverser une partie ancienne aux voies étroites avant de se raccorder à la D305 au niveau d'un feu tricolore (passage très étroit)

 

4. Biodiversité

a) Citation "Les habitats du site Natura 2000 du Massif de Fontainebleau ne seront pas impactés directement." Le seront-ils indirectement et dans quelle mesure ?

 

b) Plusieurs bosquets ont été rasés au cours des années, à l'insu de tous d'ailleurs. Nous insistons pour que deux ou trois soient à l'occasion recréés pour servir d'habitat – séjour et reproduction - pour les petits mammifères, et les oiseaux indigènes ou les oiseaux de passage (en particulier ceux des bassins de retenue des eaux près de la ligne TGV dont le dossier a noté le nombre)

 

c) Quel organisme est chargé de vérifier "les principes généraux d'adaptation au site" ?

Et les résultats de ses vérifications seront-ils consultables dans les mairies concernées de Moissy-Cramayel et Réau ?

 

5. Qualité de l'air

Nous apprécions l'idée d'un suivi régulier de la qualité de l'air dans le Hameau d'Ourdy.

C'est, en effet, ce genre de suivi que nous réclamons à l'occasion de toutes les enquêtes publiques relatives à la mise en service de nouveaux entrepôts logistiques. Sans aucun succès alors que les riverains notent une dégradation de la qualité de l'air.

 

6. L'eau

a) «Les réseaux de collectes des eaux pluviales seront  dans la mesure du possible à ciel ouvert et constitués par des fossés OU des noues enherbées». Très bien pour de multiples raisons. Mais qu'en est-il des parties de réseaux qui ne seront pas enherbés ?

 

b) Une partie importante de l'eau consommée vient de la nappe de Champigny. La vulnérabilité de cette nappe n'est pas suffisamment prise en compte dans le dossier alors que, en cas de restriction à la consommation décidée par la préfecture, c'est que le niveau de cette nappe est trop bas.

 

7. Les nuisances sonores

a) Les études du trafic routier à l'horizon 2020 sont dans le "rouge".N'y a-t-il pas moyen de passer dans le "vert"dès maintenant ?

 

b) L'enrobé dernier cri, plus silencieux et drainant, sera-t-il utilisé pour le revêtement des 5 700 mètres de chaussées ? C'est ce type d'enrobé que nous demandons.

 

c) Vu la proximité des habitations et le fait que tout le hameau est sous les vents dominants d'ouest, le merlon, comme tous les autres d'ailleurs, devra être suffisamment élevé et surtout planté d'une végétation herbeuse, arbustive et de hautes tiges pour piéger efficacement les bruits. Cette configuration est présentée dans le dossier d'enquête, et devra donc être respectée. Comment s'en assurer ?

 

8. Financement et coût de l'opération

Si des dérives importantes sont constatées en terme de plus value concernant le coût  estimé de l'opération (21 100 000 € HT) qui va payer la différence ?

 

Le Ma 24 octobre 2017

 

Pour le Président, M. Léon LE BARZ

M. ESCOFFIER  André délégué local à Moissy-Cramayel,

assisté de M. LE GUERN Christian


Réagir


CAPTCHA